Il y a la version Margaux Motin (univers décalés et mélanges détonants, j’adôôôôôôre !) :

Margaux Mottin Fêtes de fin d'année

 

Mais il y a aussi la version FAT & FURIOUS BURGER (je suis fan de l’idée que même un hamburger peut avoir ses designers). Je ne peux que vous conseiller d’aller jeter un coup d’œil ici, ça vaut le détour ! Surtout si vous êtes en manque d'inspiration pour votre réveillon de la St Sylvestre...

Là ce serait plutôt « carpe diem : on a échappé à la fin du monde pour cette fois » avec le The End Burger: Bœuf. Sauce aux trompettes de la mort. Bacon fumé. Scarmoza. Éclats de choux rouge. Cristaux de sel. Liquid smoke, 

the-end-burger-le-burger-ultime-par-fat-furious

 

Ou pourquoi pas l’option tradition : rien de tel qu’un moment partagé en famille non ?

The Burgiving: Dinde rôtie. Patate douce à la cannelle et noix de muscade. Groseilles et airelles. Cheddar fondu. Salade,

burger dinde

 

Quant à la version luxe ? Pas mal non plus…

Burger My name is Bun, James Bun. Scaviar Fall.Golden ail en chemise. Rien que pour vos œufs de caille. Casidorade royale. Crème fraîche périme demain. Quantum Of Salade. Octopussy. The Man With The Golden Bun,

Fat-and-Furious-Burger-Designs-Thomas-+-Quentin_1-900x900

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que FAT & FURIOUS est dans la place ! Merci à eux pour leurs idées incongrues, leurs univers tout aussi loufoques que kitsch, leurs associations surprenantes et leurs intitulés de burgers des plus inattendus parfois...

Et si ce soir la déco était dans votre assiette?

BEAU REVEILLON!